Travaux universitaires

Et puis, en six ans d’université, la quantité de pages noircies atteint des sommets astronomiques. En Lettres, à l’Université de Lausanne, un séminaire équivaut à environ une quinzaine de pages et correspond à deux ou trois semaines de travail autour d’un sujet précis. Alors pourquoi ne pas les destiner à un public plus large que celui formé par quelques professeurs et amis ?

Sans prétention aucune (il s’agit de simples séminaires, pas de mémoires complets), voici donc quelques-uns des travaux réalisés dans le cadre de mon master en Cinéma et Dramaturgie et histoire du théâtre :